Menu Fermer

Formation

La formation de l’IFSI est définie par l‘arrêté du 31/07/2009.

Durée de la formation

La durée de la formation est de trois années, soit six semestres de vingt semaines chacun, équivalant à 4200 heures.
La répartition des enseignements est la suivante :

  • La formation théorique de 2100 heures, sous la forme de cours magistraux (750 heures), travaux dirigés (1050 heures) et travail personnel guidé (300 heures) ;
  • La formation clinique de 2100 heures.

Le travail personnel complémentaire est estimé à 900 heures environ, soit 300 heures par an.

L’ensemble, soit 5100 heures, constitue la charge de travail de l’étudiant.

Le référentiel de formation propose des unités d’enseignement (UE) de quatre types :

  • des unités d’enseignement dont les savoirs sont dits « contributifs » aux savoirs infirmiers, (enseignants universitaires et formateurs)
  • des unités d’enseignement de savoirs constitutifs des compétences infirmières, (enseignants hospitaliers et formateurs)
  • des unités d’intégration des différents savoirs et leur mobilisation en situation, (étudiants et formateurs)
  • des unités de méthodologie et de savoirs transversaux (enseignants universitaires, IUFM, formateurs).

La méthodologie proposée par l’ECTS donne les instruments appropriés pour établir la transparence et faciliter la reconnaissance académique. Cette reconnaissance est une condition impérative de la mobilité étudiante.

Répartition des 180 crédits européens

1. Enseignement en institut de formation : 120 ECTS, dont

  • Sciences contributives au métier infirmier : 42 ECTS
  • Sciences et rôles infirmiers : 66 ECTS
  • UE transversales : 12 ECTS

2. Enseignement clinique en 7 stages : 60 ECTS

  • S1, un stage de 5 semaines
  • S2, S3, S4, S5, un stage de 10 semaines
  • S6, un stage de 15 semaines au total en deux périodes de 10 semaines maximum

Unités d’enseignement

Les unités d’enseignement sont en lien les unes avec les autres et contribuent à l’acquisition des compétences. Elles couvrent six champs :
1 : Sciences humaines, sociales et droit,
2 : Sciences biologiques et médicales,
3 : Sciences et techniques infirmières, fondements et méthodes,
4 : Sciences et techniques infirmières, interventions,
5 : Intégration des savoirs et posture professionnelle infirmière,
6 : Méthodes de travail.

Le référentiel de formation du diplôme d’État d’infirmier est ainsi constitué de 36 matières de formation réparties dans 59 unités d’enseignement pour permettre une progression pédagogique cohérente.

Formation clinique en stage

L’enseignement clinique des infirmiers s’effectue au cours de périodes de stages dans des milieux professionnels en lien avec la santé et les soins. Ces périodes alternent avec les périodes d’enseignement en institut de formation.

Durée et répartition des stages

Année 1

Semestre 1 : février à fin août
22 semaines
20 semaines de formation
30 crédits
Semestre 2 : septembre à février
30 semaines
20 semaines de formation
30 crédits
S. I. V. S. I. V.
 5 s  15 s 2 s 10 s 10 s 10 s

Année 2

Semestre 3 : février à fin août
22 semaines
20 semaines de formation
30 crédits
Semestre 4 : septembre à février
30 semaines
20 semaines de formation
30 crédits
S. I. V. S. I. V.
 10 s  10 s 2 s 10 s 10 s 10 s

Année 3

Semestre 5 : février à fin août
22 semaines
20 semaines de formation
30 crédits
Semestre 6 : septembre à février
22 semaines
20 semaines de formation
30 crédits
S. I. V. S. I. V.
 10 s  10 s 2 s 15 s 5 s 10 s

I = Institut : 60 semaines.
S = Stages : 60 semaines.
V = Vacances : 28 semaines.

Pour une rentrée en février, les semestres sont de février à fin août et de septembre à février.

Parcours de l’étudiant en stage

Quatre types de stages sont prévus, ils sont représentatifs de « familles de situations(2) », c’est-à-dire des lieux où l’étudiant rencontre des spécificités dans la prise en soins :
1 – Soins de courte durée : l’étudiant s’adresse à des personnes atteintes de pathologies et hospitalisées dans des établissements publics ou privés.
2 – Soins en santé mentale et en psychiatrie : l’étudiant s’adresse à des personnes hospitalisées ou non, suivies pour des problèmes de santé mentale ou de psychiatrie.
3 – Soins de longue durée et soins de suite et de réadaptation : l’étudiant s’adresse à des personnes qui requièrent des soins continus dans le cadre d’un traitement ou d’une surveillance médicale, en établissement dans un but de réinsertion, ou une surveillance constante et des soins en hébergement.
4 – Soins individuels ou collectifs sur des lieux de vie : l’étudiant s’adresse à des personnes ou des groupes qui se trouvent dans des lieux de vie (domicile, travail, école,…).

Le parcours de stage des étudiants comporte un stage minimum dans chacun des types de stage décrits ci-dessus.

Les étudiants peuvent effectuer leur stage dans une unité, un pôle dont les activités sont de même nature, une structure ou auprès d’une personne, selon l’organisation et le choix du stage.

Qualification et agrément des stages

Les lieux de stage sont choisis en fonction des ressources qu’ils peuvent offrir aux étudiants.
Ils sont répartis sur tout le département des Vosges. (Moyen de locomotion obligatoire).

Des liens forts sont établis entre le terrain et l’institution de formation, aussi les dispositifs pédagogiques et les projets d’encadrement en stage sont-ils construits entre des représentants des IFSI et des lieux de soins et sont largement partagés.

Chaque semestre, siège une CAC (Commission d’Attribution des Crédits) qui attribue les ECTS correspondant aux Unités d’Enseignement et aux stages validés par les étudiants.

Projet Pédagogique

L’exercice de la profession d’infirmier(e) comporte l’analyse, l’organisation, la réalisation de soins infirmiers et leur évaluation, la contribution au recueil de données cliniques et épidémiologiques et la participation à des actions de prévention, de dépistage et d’éducation à la santé.

A Épinal, nous envisageons l’IFSI comme un centre de ressources, comme l’articulation qui permet les démarches de réflexivité, d’analyse de situations et l’acquisition des compétences qui se fera, pour les étudiants, à travers un travail individuel de construction d’une représentation qui est propre à chacun. L’IFSI se positionne, ainsi, naturellement en situation de médiateur entre l’université et les terrains de stage grâce à la réflexivité, les analyses de pratique et les interactions.

Nous vivons dans un monde qui évolue constamment, nous devons donc préparer les étudiants à s’adapter au contexte en pleine mouvance, aux exigences des patients de plus en plus prégnantes, à l’évolution constante des pratiques.
La formation conduisant au diplôme d’État d’infirmier vise l’acquisition de compétences pour répondre aux besoins de santé des personnes dans le cadre d’une pluri professionnalité.

L’engagement de l’IFSI d’Épinal

L’IFSI d’Épinal axe la formation sur la nécessité:

  • d’augmenter la professionnalisation des personnels de santé et leur polyvalence en orientant les Unités d’Intégration de semestre sur les types de pathologies locales.
  • de placer la santé mentale en axe majeur de formation afin d’apporter, par des exemples concrets, la preuve que les problèmes de santé mentale sont multiples, se rencontrent partout et donc de permettre aux futurs professionnels de savoir comment les prendre en charge.
  • d’adapter la formation aux besoins en multipliant les stages dans les lieux de vie (HAD, SSIAD, EHPAD, domicile…)
  • de favoriser les rencontres avec les structures associatives, les autres étudiants d’Épinal, les différents hôpitaux du territoire par le biais de travaux de santé publique, multiplication des relations avec l’AGSU d’Épinal (Association de Gestion des Services Universitaires), la multiplicité de ses lieux de stage (> 200) afin de d’inciter les futurs diplômés à s’établir ensuite sur le territoire.

Les choix pédagogiques

Trois types de prise en charge seront, en fonction du contexte donc, plus particulièrement développés durant la formation :

Soins aux patients atteints de cancers nécessitant des prestations de haute technologie et un personnel hautement qualifié

Soins aux personnes âgées et aux personnes atteintes de pathologies médicales chroniques nécessitant une prise en charge longue et diversifiée

Soins aux personnes atteintes d’une pathologie psychiatrique ou de santé mentale (névroses, psychoses, anxiété, stress, suicides, addictions….)

La conception générale de la formation

Cette formation est basée sur une pédagogie participative, socio-constructiviste, fondée sur le projet professionnel de l’étudiant.

L’emploi de méthodes actives lui permet :

  • de s’impliquer dans sa formation,
  • de s’auto évaluer,
  • d’engager une réflexion sur sa formation,
  • de devenir un professionnel autonome et responsable.

Et donc,

Au-delà de la motivation qui doit être la vôtre, vous devez posséder les qualités et capacités essentielles suivantes :

  • Sens de l’analyse et être doté d’un esprit de synthèse
  • Savoir faire des liens entre théorie et pratique
  • Rigueur, sens de l’organisation et méthode
  • Discernement, bon sens et logique
  • Maturité
  • Aisance dans le relationnel avec autrui
  • Ouverture d’esprit, tolérance
  • Bon équilibre physique et psychique.

Diplôme d’État Infirmier

Le diplôme d’État d’infirmier s’obtient par l’acquisition des 180 crédits européens correspondant à l’acquisition des dix compétences du référentiel de compétences infirmières.
Cette formation s’inscrit dans l’architecture européenne des études supérieures et permet aux étudiants de se voir délivrer conjointement au diplôme d’état, le grade de licence.

Le diplôme d’État donne la possibilité d’exercer dans tous les secteurs d’activité : public, privé, libéral, secteur psychiatrique, médecine du travail, santé scolaire, intérim…
Il est valable en France et dans l’Union Européenne sous réserve des conditions particulières à chaque pays.

(2) Voir les travaux du CRESI à ce sujet, projet Leonardo, « référentiel européen de compétences en soins infirmiers », 2008